haut fr

Engrais et fertilisation

engrais et fertilisationPour avoir des bonsaï en pleine santé et qui répondent bien aux travaux il est essentiel de leur assurer une bonne fertilisation avec des engrais de qualité. Voyons ensemble quelques fondamentaux pour bien engraisser ses bonsaï.

Pourquoi doit on engraisser les bonsaï ?

Le substrat de nos bonsaï ne contient pas naturellement d’éléments nutritifs, il est pauvre en nutriments car inerte. Il est donc nécessaire d’apporter aux plantes et aux micro-organismes qui colonisent le pot tout ce dont ils ont besoin. Même si le substrat, suite à un rempotage, est composé uniquement d’éléments minéraux : akadama, kyriu, pumice, etc ; l’ajout d’engrais organiques et la vie racinaire vont transformer petit à petit ce substrat en un sol riche contenant de l’humus. C’est le même phénomène que pour le sol des forêts qui se nourrit du pourrissement des feuilles et des branches mortes.

Toute cette vie à l’intérieur du pot, les micro-organismes, l’humus, les complexes argilo-humiques vont permettre à votre arbre de mieux assimiler les nutriments, de mieux pousser et de mieux résister aux parasites.

Quels engrais utiliser ?

Les engrais organiques :

Les engrais organiques sont composés à partir de matières organiques animales ou végétales. Leur procédé de fabrication est plus ou moins complexe et leur qualité va dépendre des ingrédients utilisé et du processus de production. Du fait qu’ils sont composés de matières complexes ils vont contenir un grand nombre d’oligo-éléments. Même si l’azote, le phosphore et le potassium qu’ils contiennent est faiblement dosé ils vont apporter beaucoup d’autres éléments nécessaires aux micro-organismes et à la plante.

  • Engrais organiques solides : Ils présentent l’avantage d’être à libération lente. Ils vont fertiliser pendant plusieurs semaines et le pluies ne vont pas lessiver le sol des nutriments puisqu’elles vont participer à la dégradation de l’engrais. L’inconvénient c’est qu’il faut un certain temps pour qu’ils commencent à être efficaces lorsqu’on les mets sur le substrat. De plus des engrais solides de mauvaise qualité peuvent colmater le substrat en se transformant en boue.
  • Engrais organiques liquides : Ils permettent d’apporter rapidement des éléments nutritifs dans toutes les parties du pot. Ils vont donc avoir une efficacité immédiate. Cependant les pluies ou l’arrosage  vont lessiver le substrat.

 

Les engrais chimiques ou minéraux :

Ils sont créés par synthèse chimique ou par l’exploitation de gisements naturels de phosphate et de potasse. Ils ont souvent un NPK (pourcentage en azote « N », phosphore « P » et postassium « K » ) avec des valeurs élevées. Ils ont un effet rapide sur les plantes car ils sont très vite assimilés du fait qu’ils n’ont pas besoin d’être dégradés par des micro-organismes.

Engrais chimiques ou minéraux solides : L’avantage de la forme solide tient avant tout dans la durée de libération de l’engrais. Ils sont efficaces pendant plusieurs mois après qu’on les ai placé sur le substrat.

Engrais chimiques ou minéraux liquides : Ils ont une efficacité presque immédiate mais qui ne dure pas, et la moindre pluie ou arrosage lessive l’engrais précédemment apporté contenu dans le subtrat. Attention aux surdosages qui entraineraient un effet d’osmose inverse : l’eau est tirée de la radicelle vers l’extérieur car la concentration en sels (engrais) est trop importante à l’extérieur.

 

Les engrais foliaires :

Qu’ils soient à base d’algues, de macérations de plantes ou autre, ils sont essentiellement un concentré d’oligo-éléments assimilables par la plante par le feuillage. Ils vont donc permettre d’apporter des éléments essentiels à la plante via ses feuilles. En plus des oligo-élements on peut retrouver dedans des vitamines ou des acides aminés.

Ces produits sont bons pour les plantes, il vont renforcer leur vigueur mais ne sont à utiliser qu’en complément d’une bonne fertilisation.

Le glucose pour nos bonsaï :

Le glucose est la plus petite molécule de sucre existante. Elle est naturellement synthétisée par les plantes et lui sert d’élement de base pour produire d’autres éléments dont elle a besoin. Elle est souvent employée pour aider un arbre en reprise suite à un prélèvement ou un rempotage, surtout les conifères. Il est alors nourri par le feuillage le temps de produire de nouvelles radicelles.

 

Quand engraisser pour avoir un résultat optimal ?

La question n’est pas de savoir si oui ou non il faut mettre de l’engrais à nos bonsaï, la réponse est forcément oui. On veut que les arbres poussent fort et grossissent quand ils sont en construction et qu’ils soient vigoureux. Même sur des arbres à l’étape de finition, le fameux mochikomi, la maitrise de l’engrais est essentielle bien que l’on en mette très peu.

 

Programme de fertilisation, chacun sa sauce…

Il existe autant de façon de fertiliser que de passioné. Chacun a sa sauce, ses petites astuces basées sur son expérience et les produits qu’il a pu tester. Il n’y a pas qu’une seule façon de bien faire mais votre fertilisation doit répondre au moins aux points suivants, peut importe comment vous le faites :

  • Apporter de l’azote, du phosphre et du potassium en quantité suffisante.
  • Apporter des oligo-éléments en quantité suffisante pour éviter les carences.
  • Nourrir la plante et les micro-organismes contenus dans le substrat pendant toute la saison de croissance.
  • Ne pas colmater le substrat ou impacter le drainage et l’aération du substrat.

 

Les carences en oligo-éléments :

Les carences en oligo-élements sont un problème classique en bonsaï. Elles peuvent être dues à deux choses. La première c’est absence de l’oligo-élement en quantité suffisante, c’est le phénomène de rareté. La seconde c’est l’impossibilité de la plante à capter l’oligo-éléments, c’est le problème de disponibilité.

Plusieurs pages seraines nécessaires à dévelloper entièrement la question des carences, ce que nous ne ferons pas ici. Nous vous conseillons de faire des recherches sur internet le cas échéant.

Trucs est astuces contre les engrais qui partent en bouillie : les sachets de thé

Nous avons tous fait un jour ou l’autre l’expérience d’un engrais solide qui part en bouillie sur le substrat à force d’arrosages répétés. Il fini par faire une croûte qui va colmater le substrat en surface mais aussi en profondeur. Pour éviter cela il est possible de placer l’engrais dans des petits sachets de thé que l’on agrafe pour les refermer. Ainsi la bouillie d’engrais reste dans le sachet et le les nutriments partent dans le substrat grâce à la porosité du sachet.

  • Les sachets se trouvent en super marché au rayon thé et ne coûte que quelques euros.
  • Remplissez les sachets (mais pas trop car l’engrais gonfle avec l’eau) puis fermez le en l’agraffant.
  • Piquez vos petits sachets d’engrais sur le substrat à l’aide de cure-dents pour éviter qu’ils ne tombent.

Ce truc nous évite aussi :

  • D’avoir l’engrais qui roule du pot lors de l’arrosage.
  • D’avoir les oiseaux qui viennent gratter dedans.

J’espère que cette page répond à vos questions concernant les engrais. Si ce n’est pas le cas et que vous avez des questions laissez-nous un petit message.

Translate »
X