haut fr

Le rempotage

rempoter un bonsaiLe rempotage est une des premières techniques que l’on apprend lorsque l’on débute dans le bonsaï. Elle est essentielle et un bon rempotage bien fait est tout aussi important qu’une belle mise en forme bien exécutée. Sauf que le rempotage lui n’est pas aussi valorisant pour le bonsaïka que d’exhiber un arbre fraîchement mis en forme.

L’importance d’un rempotage bien fait est régulièrement sous-estimée. Mais si il est bien réalisé il vous permettra d’obtenir d’excellents résultats sur la croissance, la santé et la réaction de vos arbres aux différents travaux. Vos arbres progresseront plus vite et vous pourrez amener vos arbres à un niveau exposable assez rapidement.

C’est quoi un bon rempotage ?

C’est d’abord un rempotage qui est réalisé lorsque cela est nécessaire, car on ne rempote jamais ses bonsaï par habitude. Ce n’est pas parce qu’il est marqué dans un livre ou sur un site internet qu’il faut rempoter tous les ans ou tous les trois ans ou cinq  ans etc que c’est vrai. On rempote uniquement lorsque cela est nécessaire car le rempotage consomme beaucoup d’énergie et de vigueur aux arbres.

On rempote :

  • si le substrat ne draine plus,
  • si l’arbre présente des signes d’affaiblissement dus à un problème de racine,
  • si l’on vient d’acheter un arbre et que l’on constate que son substrat est inadéquate (terreau ou argile par exemple),
  • si l’on veut mettre un bonsaï dans son pot définitif.

Le rempotage pas à pas :

Tout d’abord nous verrons étape par étape comment se réalise un rempotage. Il y a quelques étapes simples à réaliser et celles-ci doivent être faites dans l’ordre.

Si votre bonsaï doit être taillé, ligaturé, mis en forme faites le avant et non pas une fois rempoté car les racines ne doivent pas souffrir de manipulations et chocs une fois l’arbre rempoté.

bonsai brut avant rempotage

Cet arbre doit être rempoté dans un beau pot de Koyo.

taille des pousses avant le rempotage bonsai

On commence par le tailler.

Préparez le substrat que vous allez utiliser pour le rempotage : faites votre mélange, tamisez si besoin pour avoir la bonne granulométrie, rincez le substrat pour le débarrasser des poussières et autres saletés qu’il peut contenir car celles-ci ne doivent pas gêner le drainage.

Préparez les grilles à mettre au fond du pot et leurs fixations en fil de ligature en aluminium (jamais de cuivre).

Préparez les fils de fixation nécessaires pour fixer l’arbre au pot et éventuellement tout ce dont vous aurez besoin pour assurer une bonne fixation : cales en bois, baguettes en bambou…

Si vous utilisez un nouveau pot vous pouvez mettre vos grilles, passer les fils de fixation et déposer une petite quantité de substrat de granulométrie un peu plus grosse au fond du pot. Sinon vous le ferez une fois que l’arbre sera sorti de son pot actuel.

Sortez l’arbre de son pot et coupez le chignon de racine qui faisait le tour du pot et le fond. Suivant si vous rempotez un arbre en phase de culture ou un arbre en phase de finition le travail à effectuer sur le racinaire est différent. Tout cela est détaillé dans les deux chapitres suivants.

grattage du substrat pendant le rempotage du bonsai

Puis la motte est démêlée et le substrat gratté.

motte nettoyee et prete pour le rempotage

Les racines trop longues sont taillées et l’arbre est prêt.

Une fois le travail sur le racinaire effectué vous pouvez mettre un petit monticule de substrat au fond du pot pour qu’il n’y ai pas de poche d’air entre les racines et le nouveau substrat. Il faut tasser en faisant tourner délicatement l’arbre de gauche à droite pour que le substrat occupe bien tous les espaces.

substrat au fond du pot pour le rempotage

Le substrat au fond du pot est un peu plus gros.

astuce de rempotage bonsai

Petite astuce : vous pouvez mettre directement du substrat sur le fond de la motte.

substrat collé sous le nebari

Il faut le tasser légèrement et humidifier pour qu’il tienne.

placement de l'arbre dans le pot rempotage

L’arbre est ensuite placé dans le pot.

Fixez ensuite l’arbre fermement au pot. Celui-ci ne doit absolument pas bouger. Utilisez des cales en bois, des morceaux de baguette en bambou, des vis si il le faut mais l’arbre doit être fixé au pot comme si ils ne faisaient qu’un.

les fils de fixation sont serrés

Ce bonsaï est fixé par deux fils d’aluminium bien serrés.

Vous pouvez ensuite répartir le substrat dans le pot et bien le tasser en utilisant une petit baguette en bambou.

ajout du substrat dans le pot

Ajout du substrat dans le pot.

tout le substrat a été ajouté et tassé

Tout le substrat a été ajouté et tassé.

Arrosez délicatement pour ne pas faire sortir le substrat du pot. Arrosez jusqu’à ce que l’eau sorte claire.

arrosage du bonsai après le rempotage - 13

L’arrosage doit être abondant et délicat.

bonsai rempoté près pour être moussé

Ce chojubai est rempoté et prêt à être moussé.

Déposez ensuite de la sphaigne hachée sur la surface du pot ou de la mousse puis arrosez à nouveau.

Rempoter un arbre en phase de culture :

Pour les arbres en phase de culture vous utiliserez un substrat avec une granulométrie plus importante. Vous pouvez nettoyer la motte au jet d’eau pour mettre les racines à nu et retravailler complètement le racinaire.

Rempoter un bonsaï en finition :

Pour un arbre en phase de finition, ramification fine et mochikomi, il est déconseillé de nettoyer le racinaire au jet et de le mettre à nu. Car une fois l’arbre rempoté celui-ci va pousser trop vite du fait que les racines vous pousser trop vigoureusement et tout le travail de raffinement déjà réalisé sera perdu. On ne coupe que la galette de racines au fond du pot et celles qui font le tour du pot. On peut gratter légèrement la motte avec une baguette pour décompacter légèrement le substrat qui doit rester.

Impact du gel sur la fréquence des rempotages :

Protéger vos bonsaï du gel n’est pas uniquement nécessaire aux arbres. Au Japon les arbres sont abrités en serre froide ou dans des bâtiments dédiés afin d’éviter qu’ils ne souffrent du gel. Ceci permet de maitriser l’arrosage pendant cette période et aussi d’éviter que les substrat sous l’effet du gel ne se délitent. Les phases de gel vous faire exploser les grains de substrat et assez rapidement vous aurez de l’akadama ou de la kanuma en purée qui va tout colmater.

Sur des arbres où l’on doit réaliser les travaux de finition on se doit de rempoter le moins possible, et surtout le moins souvent au centre de la motte. Il est alors important de s’assurer d’avoir un substrat qui tienne facilement de nombreuses années tout en restant drainant et aéré.

Uniquement changer de pot :

Parfois on a juste besoin de changer le pot de l’arbre car on va le passer dans un pot de qualité et adapté pour une exposition par exemple. On intervient alors un minimum sur le racinaire, un peu à la manière du rempotage pour les bonsaï en finition.

Les soins post rempotage :

Un arbre fraichement rempoté craint le gel, le vent et le dessèchement. Il est conseillé de la placer en serre pendant quelques semaines le temps que les nouvelles racines sortent et assurent la survie de l’arbre. Le soleil est bénéfique aux arbres rempotés car la chaleur les aide à émettre des racines.

Translate »
X