haut fr

Les shitakusa dans les expositions de shohin

Les plantes d’accompagnement, aussi appelées shitakusa, sont régulièrement employées dans les expositions de shohin. Comme pour les grands bonsaï elles permettent de donner une indication de la saison et apporte un touche de légèreté.

La création des plantes d’accompagnement suit le même esprit que celle des bonsaïs. Une plante d’accompagnement fraîchement crée ou mise en pot n’aura pas de mochikomi. Elle ne pourra pas donner la même impression qu’une plante installée depuis des années. Elles ont également une face et une direction. Cela veut dire qu’il faut prendre soin d’implanter correctement la ou les plantes dans le pot en tenant compte de la face du pot. De plus une plante peut ne pas convenir pour être exposée avec un arbre car celle-ci n’est pas dans la bonne direction.

Une plante ou plusieurs plantes :

On peut parfois lire sur certains magazines ou sites internet qu’il ne faut qu’une seule plante dans un shitakusa accompagnant un bonsaï. Dans la réalité il en est tout autrement et vous verrez dans de nombreuses expositions japonaises des shitakusa contenant plusieurs plantes.

shitakusa avec plusieurs plantes

Shitakusa contenant plusieurs plantes. Takamatsu Bonsai Convention 2014

shitakusa pyrosia

Shitakusa sur roche réalisé avec une seule plante. Takamatsu Bonsai Convention 2014

Préserver l’harmonie :

Il est important de garder en tète quelques éléments lorsque l’on choisit un shitakusa pour accompagner un arbre en exposition. La plus importante étant que celui-ci ne doit pas rompre l’harmonie de la composition globale. Il doit être proportionné, s’intégrer parfaitement, ajouter un petit plus à la composition et ne pas voler la vedette aux arbres.

kusamono en exposition

Cette plante d’accompagnement avec sa jita (bambous) peut paraître massive et inadaptée pour une exposition.

 

pin noir en cascade

 

Cependant avec ce gros pin noir en cascade l’harmonie est parfaite. On voit clairement que la direction et le positionnement de la plante est vers la droite, et donc qu’elle fait face à l’arbre qui va lui aussi dans sa direction. Les couleurs cuivrées de la selaginella rappellent que l’exposition a eu lieu en automne.

Composition exposée à la Takamatsu Bonsai Convention 2014.

Et pour les shohin ?

En plus de l’harmonie globale il faudra bien prendre garde de choisir une plante d’accompagnement suffisamment petite et proportionnée, celle-ci ne dépassant généralement pas en hauteur le bord supérieur du pot du bonsaï le plus bas. Évitez les floraison trop vivent qui attireraient le regard sur la plante au détriment de la composition.

L’utilisation d’une plante unique est à privilégier pour l’intégration dans les composition.

composition de shohin

santen kazari shohin

Quelques photos prises à la shugaten :

shitakusa shugaten 01

Conseils de culture :

Afin de garder vos plantes d’accompagnement et kusamono en bonne santé toute l’année et leur éviter les coups de sec je vous conseille de les placer sur une grande soucoupe remplie d’eau ou bien de gravier humide. Attention toutefois de choisir un gravier qui n’abimera pas les pots en les rayant, comme la pouzzolane. La pumice ou le sable sont les plus adaptée à cet usage.

Si vous placez vos plantes à l’ombre afin de réduire la fréquence des arrosage, veillez tout de mème à leurs fournir un taux de luminosité suffisant.

Translate »
X